Les avantages de se chauffer au bois

Pour chauffer une maison, on a plusieurs choix qui ont leurs avantages et inconvénients respectifs. L’option la plus facile à installer est le chauffage qui fonctionne à l’électricité, mais c’est de loin le moyen de chauffage qui coûte le plus cher. D’un autre côté, le bois, malgré les inconvénients que ce combustible occasionne, reste toujours le moyen le moins onéreux pour produire de l’énergie pour se chauffer.

Se chauffer au bois : la solution économique

S’il y a un point fort sur lequel il faut insister c’est la possibilité d’économiser en se chauffant au bois. Comparée à celle du chauffage fonctionnant à l’électricité, la production de l’énergie avec le bois coûte 3 fois moins cher. Il faut savoir également qu’il y a plusieurs formes de combustibles pour le chauffage au bois, vous pouvez trouver sur le marché des pellets, du bois déchiqueté, du bois bûche ou encore des granulés. Selon les estimations des usagers, il s’avère que le bois-bûche et le bois déchiqueté sont les plus économiques de tous avec un coût qui tourne autour de 4 euros au kWh. C’est vraiment dérisoire devant le coût exorbitant de l’énergie du fioul ou encore du gaz naturel.

Le bois : un combustible écologique

Le bois se classe parmi les énergies vertes et renouvelables. Même s’il faut abattre des arbres pour pouvoir se réchauffer, il faut savoir que l’impact écologique de l’utilisation du bois comme chauffage est moindre, voire positif. Ceci est dû au fait que les forêts d’arbre prévues pour le bois de chauffage absorbent plus de CO2 que le bois brûlé pour se chauffer. A ce propos, le bûche reste toujours la source d’énergie la plus respectueuse de l’environnement car il ne nécessite aucun autre traitement que le séchage et l’entreposage, contrairement aux granulés qui nécessitent la mise sous emballage et les transports sur de longues distances qui engendrent l’utilisation d’énergie fossile.

Des appareils avec de meilleurs rendements

La question de l’efficacité réelle du bois se pose toujours. Evidemment, le bois est un très bon combustible, encore faut-il qu’il soit parfaitement sec avant usage. Outre cette condition il faut aussi prendre en compte la performance des appareils utilisés pour brûler le bois et en extraire l’énergie nécessaire pour le chauffage. Avec les avancées techniques et technologiques des dernières années, il est actuellement possible de trouver chez les poêles les plus performants un rendement allant jusqu’à 93%. Dans la moyenne, il faut s’attendre à un rendement qui oscille entre 60 et 80%. En ce qui concerne l’autonomie, le bois peut tenir théoriquement et au maximum 72 heures.

Le bois comme chauffage d’appoint ou central

Le bois peut être utilisé pour le chauffage central. Dans ce cas, il nécessite l’utilisation d’une chaudière à bois performante et un local de stockage relativement spacieux. Tout dépendra du réel besoin du foyer. Pour ce qui est du chauffage d’appoint, le bois trouve également une place privilégiée dans les cheminées et poêles fermés. C’est la solution idéale pour chauffer le salon ou quelques pièces du rez-de-chaussée par exemple.