L’importance d’entretenir un poêle à bois

Comme bon nombre de particuliers, vous avez choisi le poêle à bois comme solution de chauffage ? Vous faites un bon choix ! Pour pouvoir profiter des avantages de votre poêle, ne faites pas l’impasse sur l’entretien.

De bonnes raisons pour entretenir son poêle à bois

Faut-il encore rappeler que l’entretien reste indispensable pour le bon fonctionnement d’un poêle à bois ? Un poêle à bois non entretenu (ou mal entretenu) ne fonctionnera plus correctement et par la suite, perdra en performance. La combustion ne sera plus optimale et comme résultat : le rendement énergétique de l’appareil sera réduit. Cela signifie pour vous une hausse de la facture de chauffage.

En outre, n’oubliez pas la conséquence d’une absence d’entretien sur la qualité de l’air intérieur de la maison. Avec un poêle à bûche non entretenu, il y aura plus d’émission polluante, ce qui pourra menacer votre santé. En entretenant votre poêle à bois, non seulement vous favorisez un air intérieur plus sain, mais vous faites également un geste écologique.

Autre avantage : l’entretien prolongera la durée de vie de votre équipement.

Et s’il y a un détail qu’il faut ne pas oublier, c’est qu’en entretenant correctement votre poêle à bois, vous réduisez les risques d’incident, tel un incendie.

Le ramonage : une étape indispensable de l’entretien d’un poêle à bois

A confier à un professionnel, le ramonage doit être effectué deux fois par an (l’un en début de période de chauffe et l’autre en fin de période de chauffe). Le ramoneur a pour mission de débarrasser le conduit ainsi le poêle de la suie qui s’y est déposée. Le ramonage réduira les risques d’encrassement du conduit, mais pas seulement. Cette opération prévient également le dépôt de goudrons froids à l’intérieur du conduit (à savoir que ce dépôt est très inflammable).

Retenez que le ramonage chimique ne remplace en aucun cas le ramonage effectué par un professionnel.

Lors de l’intervention d’un professionnel, le professionnel procédera à une vérification de l’état et du bon fonctionnement de votre poêle. Au besoin, il procédera également à des ajustements des réglages. Vous pouvez alors avoir la garantie d’une performance, mais aussi d’une combustion optimale.

Des opérations d’entretien à faire soi-même

Plus simples, certaines opérations ne requirent pas l’intervention d’un professionnel. Pour mieux apprécier la danse de flamme, nettoyez régulièrement la vitre de votre poêle. Des produits spécialement destinés pour le nettoyage de vitre de poêle sont disponibles. Rien ne vous empêche également de nettoyer la vitre avec les cendres du poêle. Pour cela, prenez du chiffon humide puis trompez ceci dans des cendres froides. Frottez ensuite la vitre avec le chiffon.

Pour le nettoyage de la surface extérieure de l’équipement, plutôt que d’utiliser un chiffon humide, utilisez un aspirateur avec un embout brosse. L’utilisation d’un chiffon est envisageable également. Pour masquer une rayure sur la surface, vous pouvez utiliser une peinture en spray, laquelle résiste à une température extrême.

Hebdomadairement, pensez en outre à nettoyer le bac à cendres et la chambre de combustion. Vous pouvez également nettoyer vous-même, le tube d’amenée d’air.

En outre, de temps en temps, vérifiez l’état des joints de porte. Au besoin, donc si ceux-ci ne sont plus hermétiques, n’hésitez pas à les remplacer.

Enfin, nous vous conseillons de vous référer à la notice de votre appareil pour procéder correctement et surtout de penser à votre sécurité (ne procédez que lorsque votre poêle est éteint et bien froid).