L’énergie de chauffage issue des appareils qui utilisent du bois est en train de gagner en popularité auprès des particuliers. Aussi, de plus en plus de personnes témoignent leur intérêt en ce qui concerne l’acquisition d’un modèle de poêle à bois, et il permet de faire en sorte de disposer d’un modèle adéquat, mais aussi de respecter les différentes normes existantes sur ce plan.

Utiliser le poêle à bois au quotidien

L’intérêt pour les appareils de chauffage au bois se rapporte essentiellement au fait que c’est une solution de chauffage qui est riche en avantages divers. En premier lieu, on peut faire mention de l’avantage financier, dans la mesure où le bois se présente comme étant la source d’énergie de chauffage la moins couteuse sur le marché. C’est le cas parce que la production de bois ne nécessite quasiment aucun traitement spécial ou couteux, et il est juste question de le couper en troncs, de le faire sécher, de le couper en buches ou en granulés, puis de le mettre dans les contenants pour qu’il soit prêt à la vente.

L’autre intérêt réside dans le fait que le bois est une ressource de chauffage qui est écologiquement responsable. Sa production ne nécessite pas la génération de la moindre quantité de CO2, et sa combustion ne vient pas générer de déchets importants, et le tout se retrouve sous forme de cendre, qui n’est pas risqué pour la nature. Si vous souhaitez utiliser le bois de chauffage au sein de votre domicile, le poêle à bois se compte parmi les meilleures alternatives vers lesquelles vous pouvez vous tourner. En effet, ce type de chauffage vient tirer un maximum d’avantages de l’utilisation du bois pour générer de la chaleur, et fournit un confort de chaleur hautement appréciable.

Les normes pour les poêles à bois

Pour qu’on puisse en tirer le meilleur usage possible, il est nécessaire que notre poêle à bois puisse respecter les différentes normes existantes. Celles-ci ont pour but de vous permettre de faire un usage optimal pour ce qui est de cet élément. Les normes en question viennent essentiellement toucher le conduit d’évacuation de votre poêle à bois. La première règle à observer est que le conduit ne doit pas être inférieur à 4m, et rester aux environs de cette hauteur dans l’idéal. Le souci est que si votre conduit est trop court, cela risque de causer un tirage trop faible, soit une difficulté à évacuer convenablement la fumée.

Un conduit trop long, soit aux environs de 8m et plus, pourrait faire en sorte que le tirage soit trop important, ce qui peut conduire à une perte de chaleur notable, à moins de mettre en place un régulateur de tirage. Le nombre de parties qui ne sont pas verticales ne doit pas excéder un seul, car cela pourrait obstruer la bonne circulation de la fumée. Ensuite, cette partie doit idéalement avoir un angle de 45°, et ne pas dépasser les 5m de hauteur. Enfin, les jonctions, que ce soit entre conduits ou sur le point de raccord avec le poêle, doivent toujours se faire en zone visible.

Categories: Poêle