Les dispositifs qui sont utilisés pour générer de la chaleur dans une maison sont actuellement nombreux et variés. En outre, le poêle à bois est une des choix qu’il vous est possible de faire, et le tout inclut la nécessité de faire des installations comme la mise en place d’un conduit d’évacuation des fumées.

Présentation du poêle à bois

On parle de poêle à bois pour évoquer un appareil dont la fonction principale est de générer de la chaleur en utilisant du bois. Ce dernier peut prendre différentes formes, allant des copeaux et granulés aux bûches, et cela diffère en fonction du modèle dont vous avez faire l’acquisition. Le principal intérêt de l’usage de ce type d’appareil de chauffage est la possibilité d’utiliser du bois pour générer de la chaleur. C’est une alternative intéressante sur divers points, notamment sur le plan écologique. En effet, le bois est connu pour ne pas créer de déchets qui ne sont pas recyclables. Aussi bien sa production que sa consumation ne vient pas causer de pollution dans la nature.

Lorsqu’on se charge de faire la mise en place d’un poêle à bois au sein de la maison, il est nécessaire de procéder à différents travaux, notamment pour ce qui est du conduit d’évacuation de fumée. Contrairement aux appareils comme les radiateurs électriques ou bien les chaudières à fioul, le poêle à bois génère une certaine quantité de fumée en raison du fait de brûler du bois. On doit faire en sorte d’évacuer cette fumée hors de la maison si on souhaite que celle-ci soit vivable. Sans cela, la fumée va s’éparpiller partout dans les pièces de votre domicile, ce qui fait qu’il soit nécessaire de procéder d’une manière spécifique pour évacuer la fumée.

Le conduit d’évacuation de la fumée

Il est nécessaire de suivre des procédures spécifiques pour s’assurer de bien se défaire de la fumée produite par un poêle à bois. Le conduit dont on va se charger de faire la mise en place va répondre à une structure spécifique, qui doit se plier à différents détails. En outre, la hauteur du conduit ne doit pas faire moins de 5 mètres, si on veut s’assurer qu’il soit bien en mesure de répondre au mieux à ses fonctions. Aussi, on ne doit pas faire se plier le conduit plus de deux fois, si on veut que la fumée passe bien.

La pente du conduit de fumée s’il y en a ne doit pas aller en dessous de 45°, car autrement, cela risque d’être difficile de se défaire de la fumée. Il faut faire des travaux de maçonnerie plus ou moins importants, ce qui rend nécessaire qu’on fasse des plans avant de commencer quoi que ce soit. Vous devez prendre différentes mesures pour que le tout soit bien fait dans les règles. Parmi ce que vous pouvez faire, il y a le recours à des isolants pour éviter que les parties de votre conduit de fumée en contact avec le plancher ou bien les parois ne soient sujets à une chaleur trop élevée.

Categories: Poêle